Matiah Eckhard et Guilhem Marion

Une révolte silencieuse

Texte de Matiah Eckhard

Photographies de  Guilhem Marion

 

 

comedie045

Montpellier, Comédie (Photo Guilhem Marion)

 

Une succincte respiration avant l’apnée profonde. C’est le temps de l’entracte, de regarder avec distance nos rôles.

Ces quelques images n’expriment en rien l’éternité, l’attente que l’on a tendance à prêter à la photo, mais au contraire un moment de réflexion active, un moment, que dis-je, un instant ! L’instant avant l’assaut, avant la bataille contre nous-même, contre eux, contre ceux qui nous obligent à être ce que l’on n’est pas. C’est la substance la plus profonde qui nous parle, qui éclot enfin en nous.

Le détachement c’est le début d’une nouvelle ère, la mort d’une vie pour une autre. Quand on vit on ne se regarde pas vivre.

C’est aussi la poésie qui se joue ici, la poésie aux yeux de tous sur le théâtre urbain. L’intimité se réfugie dehors non pas par naïveté mais plutôt par sentiment d’appartenance : oui il y a un pacte tacite entre chaque homme, un parcours commun.

 

peyrou046

Montpellier  Le Peyrou (Photo Guilhem Marion)

 

banc044

Montpellier, L'esplanade (Photo Guilhem Marion)

 

fontaine03

Fontaine (Photo Guilhem Marion)

 

mer042

Mer  (Photo Guilhem Marion)

 

polygone

Montpellier, Polygone (Photo Guilhem Marion)

 

contact: guilhem-marion@laposte.net

 

Bookmark the permalink.

Comments are closed.