Revue Notos

De vive voix

documents vidéo, entretiens, enregistrements

Alain Mabanckou invité d'honneur à la Comédie du Livre de Montpellier

Entretien avec l'auteur, propos recueillis par Manola Ponziani

21 mai 2017

Je travaille sur vos romans mais la première question est sur la poésie, car dans Le monde est mon langage (2016) vous avez dédié une grande partie à la poésie, en disant que la poésie francophone est vivante et il y a aussi des opportunités pour les jeunes poètes. Donc je voulais vous demander pourquoi avez-vous choisi d’abandonner la poésie en vous consacrant au roman ? Écrivez-vous encore des vers?

En fait, je n’ai pas abandonné la poésie, puisque j’ai récemment publié un recueil qui s’appelle Congo, mais je l’avais publiée à Montréal. Il va sortir en France le mois prochain puisqu’il a été ajouté au recueil Tant que les arbres s’enracineront dans la terre ; mais il faut dire aussi que le problème de la poésie, c’est un problème lié aux éditeurs, qui ne publient pas beaucoup la poésie, qui sous-estiment la force de la poésie, qui pensent qu’elle n’a pas de valeur économique et donc, du coup, même quand on l’écrit, on ne publie pas forcement. Je peux dire que les gens publient la poésie des romanciers qui sont connus ; en même temps, je pense aussi que pour moi la poésie était une période. J’avais publié cinq recueils de poèmes et après je suis rentré dans le roman. J’avais l’impression d’avoir tout dit ce que je pouvais dire en poésie et que désormais, au lieu d’être dans cette émotion immédiate, je m’engageais, dans les romans, dans une situation de construction d’un monde. Lire la suite

 

 

 

Séminaire sur l'art sacré en Orient et Occident

Les jeunes chercheurs italianistes ont présenté leurs recherches dans le cadre d'un séminaire sur l'art sacré en Orient et Occident organisé par l'équipe LLACS le 15 février 2016.

Introduction par Angela Biancofiore et intervention de Caterina Manco
 

présentation de Walid Kacem

présentation de Sara Maddalena

présentation de Dina Tollari

 

 

Colloque International "Ecologie de la création", Université Paul-Valéry, Montpellier

Ahmad Joumblat (DSIN/SUN, Université Paul-Valéry)  a réalisé un reportage sur le Colloque organisé à l'Université de Montpellier  (14-15 novembre 2013).  Vous pouvez voir la version française de ce reportage 

Seminaire Ethique de la Terre : Littérature, philosophie, arts, envirronement

équipe LLACS, Langues Littératures arts et cultures des Suds

Miguel Benasayag, Vers une hybridation du vivant?

Conférence à l'Université de Montpellier 10 octobre 2014

Miguel Benasayag  et l'hybridation du vivant  

par Clément Barniaudy

La conférence de Miguel Benasayag s’inscrit dans un champ d’étude qui semble échapper à tout découpage « disciplinaire » du savoir. lire la suite

Anselmo Botte,  Scrittura letteraria ed ecologia sociale : a partire dal romanzo Rosso rosso

Conférence à l'Université de Montpellier,  6 novembre 2014

Evelina Santangelo, Migrazione, sviluppo sostenibile e letteratura

Conférence à l'Université de Montpellier, 12 février 2015

 

Andrea Bajani, La scrittura letteraria e la mutazione dei valori culturali

Conférence à l'Université de Montpellier,  13 mars 2015

 

 

Christiana De Caldas Brito, scrittrice brasiliana in Italia, un "grande e creativo laboratorio interculturale"

Intervista a cura di Silvia Condarcuri

brito

 

 

Silvia Condarcuri : Quali sono state le ragioni che l'hanno portata in Italia?
Christiana De Caldas Brito : Ho ottenuto una borsa di studio in sociologia a Roma.

 

S. C. : Che cosa le ha fatto scegliere l'Italia e non un altro paese?

C. D. : Contemporaneamente avevo ottenuto un’altra borsa di studio in scienze religiose a Louvain, in Belgio. La mia scelta è stata basata soprattutto sulle caratteristiche italiane più simili a quelle del mio paese : clima, temperamento della gente, presenza del mare. A Louvain avrei dovuto restare tre anni e la borsa in Italia era di soli sei mesi.

 

 

"La precarietà è una condizione umana" : Intervista ad Ascanio Celestini 

a cura di Imen Adouni

celestini30001

Imen Adouni : La questione del lavoro è centrale nella letteratura italiana contemporanea: dalla fabbrica al call-center e dall’operaio al lavoratore precario. In generale, si usa il termine « lotta » in diverse accezioni: una lotta contro la guerra, contro il nemico o contro qualcosa. Nel caso del titolo del suo libro ha usato un’espressione che non va molto di moda in questi tempi ovvero «lotta di classe» ; che tipo di lotta di classe è quella che lei racconta in questo libro ?

Ascanio Celestini : I personaggi del mio libro utilizzano il concetto di lotta di classe per identificare qualcosa di diverso. Dicono “questa è lotta di classe” quando prendono coscienza della condizione che vivono. Una condizione di mancanza di consapevolezza che non li spinge mai a ribellarsi. lire la suite

 

Dialogue avec Amara Lakhous, propos recueillis par Vittorio Valentino

Amara Lakhous et Vittorio Valentino

 

 

 

 

 

 

 

 

Vittorio Valentino a réalisé cet entretien avec l’écrivain Amara Lakhous à l’occasion de « La Comédie du livre »  à Montpellier, le 8 juin 2013.

Vittorio Valentino : Quel est votre rapport avec la langue et la culture italienne – eu  égard à votre propre culture initiale -, mais aussi avec la langue amie et ennemie de l’ex-colonisateur français?

Amara Lakhous : Je commence en disant que j’ai un rapport serein avec toutes les langues. Les langues sont des instruments extraordinaires de connaissance, donc si j’ai à ma disposition une clé pour ouvrir une porte, j’utilise cette clé donc a priori je n’ai pas de problèmes avec les langues, pour moi elles sont toutes égales entre elles. lire la suite

 

Entretien avec Frédéric-Jacques Temple, « celui qui marche avec le soleil » 

Propos recueillis par Enrica Schiavo

Temple

 

 

 

 

 

 

 

Frédéric-Jacques Temple est né en 1921 à Montpellier, en Languedoc-Roussillon, dans le sud de la France, à dix heures trente, au mitan du mois d’août, un jour d'orage et de pleine lune, dans une grande maison de campagne prisonnière aujourd'hui d'un quartier bétonné. 
Ce poète et écrivain français, vivant toujours tout près de sa ville natale, nous propose des poèmes et des romans où l'attachement aux lieux de l'enfance, à ses racines, est étroitement lié au désir de voyager et de découvrir le monde. Il a passé son enfance entre la Haute Plage et les Grands Causses, plongé dans la nature et toutes ses créatures
lire la suite

 

 

La compagnia delle poete

Le voci e i testi delle poete, a cura di Mia Lecomte

 

France Culture, émission "Du grain à moudre" par Hervé Gardette

Union pour la Méditerranée : les intellectuels à la rescousse ?

écouter:

 

 

 

Angela Biancofiore, Wassyla Tamzali, Hervé Gardette et Kalypso Nicolaïdis

invitées:

Kalypso Nicolaïdis, professeur de relations internationales à l’Université d’Oxford 

Wassyla Tamzali, essayiste et avocate algérienne

Angela Biancofiore, artiste et écrivain, professeur d'Histoire de l'art italien, de Littérature Italienne et de Critique littéraire à l'Université Montpellier 3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pier Paolo Pasolini: per un nuovo umanesimo

entretien avec Giuseppe Zigaina 2003

par  Angela Biancofiore

Giuseppe Zigaina, ami de Pasolini depuis les années 40, nous parle de la jeunesse frioulane de l'écrivain et de sa peinture.

 

 

Le temps des Styrènes

Exposition de sculptures par Jean-François Gavoty

Musée des Moulages Université Paul-Valéry Montpellier III

novembre 2011

Reportage par  Fabrice Belmessieri

 

 

Présentation de l'exposition Le temps des Styrènes par Jean-François Pinchon

       Pour célébrer la réouverture future de son Musée des Moulages, l'Université Paul Valéry de Montpellier organise l'exposition « Le temps des Styrènes », du 26 Octobre au 20 Décembre 2011. Art contemporain et Antiquité s'y mêlent au travers des créations de Jean-François Gavoty, artiste français, né en 1957 et travaillant à Strasbourg. Mouleur et restaurateur de formation, il s'appuie pour cette exposition sur un corpus de dessins historiques, les mettant en volume de manière éphémère, utilisant du polystyrène (son blanc, son absence de poids) pour faire écho à la très belle gypsothèque de Montpellier classées en 2009 au titre des Monuments Historiques, à la fois présente dans son lieu et momentanément invisible… Le bâtiment qui héberge le musée vient récemment d'être labellisé patrimoine du XXe siècle et ré-ouvrira ses portes en 2012.

        L’exposition de Jean François Gavoty, « Le Temps des Styrènes » nous invite à une nouvelle appréhension du passé par l'intermédiaire de matériaux insolites. Le styrène est en effet utilisé pour fabriquer des plastiques, en particulier le polystyrène, matériau cher à l'artiste. Il dévoile ainsi le sens de l'exposition, et montre son goût pour le jeu d'opposition entre matériaux actuels et figures classiques. Les Styrènes, comme figures totémiques apparaissent en 1958 dans un texte de Raymond Queneau, écrit pour un court métrage, réalisé par Alain Resnais, le chant du Styrène : « O temps, suspends ton bol, ô matière plastique ! D'où viens-tu ? Qui es-tu ? Et qu'est-ce qui explique tes rares qualités ? De quoi es-tu donc faite ? Quelle est son origine ? En partant de l'objet retrouvons ses aïeux ! Qu'à l'envers se déroule son histoire exemplaire. […] ». S’inspirant de ce ton distancié, et néanmoins lyrique, Jean-François Gavoty a assis son projet sur l’idée de développer une collection de ces mystérieux Styrènes, gonflée par la chimie contemporaine mais tout aussi bien sortis de mythologies qui ponctuent la longue Histoire de l’art. Ils occupent, pour le temps de l’exposition, la place des plâtres abrités dans leurs caisses de protection.
Des caméras en caramel, à défaut de filmer le Musée, transformé en atelier de sculptures remplaçantes éclairent d'un regard amusé les questions soulevées autour de la représentation de la sculpture classique.

       Afin de poursuivre cette réflexion entre Art contemporain et Antiquité, un colloque sera organisé les 17 et 18 novembre, « Le temps des Styrènes. Antiquité, Art contemporain, Archéologie », qui aura lieu au Musée Lattara – Henri-Prades de Lattes et au Musée Fabre de Montpellier. Conservateurs, artistes, universitaires et autres spécialistes brosseront un panorama des problématiques artistiques liées au dialogue entre ces deux périodes majeures de l’Histoire de l’art. Le colloque sera suivi d’une conférence de Madame Marie-Laure Bernadac, Conservateur général au Musée du Louvre, dans le cadre du cycle Art’chéo Mercredis de l’Antiquité, le 30 novembre 2011.

         Afin d’accompagner l’exposition, de préciser le propos de l’artiste et d’insister sur l’élaboration in situ de l’installation et des étapes techniques de la matérialisation des différentes sculptures de Jean-François Gavoty,  le service des Usages Numériques de l’Université Paul Valéry a produit un court-métrage réalisé par Fabrice Belmessieri avec le concours de l'équipe audiovisuelle (Hamed Benhamed, Ahmad Joumblat).

 

 

Le Quartetto urbano

Concert à Montpellier

Salle Pétrarque en mars 2011

Leur chant reflète un long parcours de recherche à travers les régions d'Italie, à la découverte des chants populaires, leurs voix trasmettent  les joies et les peines d'anciennes et nouvelles générations,  au rythme du travail, des luttes, des histoires d'amour… Nous saluons leur musique et leur engagement

Extraits vidéo du concert du Quartetto Urbano à la salle Pétrarque

Ce chant s'intitule Alla licenza, par Xavier Rebut – invention à partir de la passion, chant de la Semaine Sainte des femmes de Sant'Anna, Calamonaci (AG), Sicile, et transcription de Giovanna Marini.

Les voix se croisent dans l'air, les esprits se rencontrent… et tout le patrimoine de la musique populaire italienne est au coeur de cet événement extraordinaire!
Un grand merci pour ce moment plein d'amour…

Organisé par le Département d'Italien et Roumain de l'Université Paul Valéry Montpellier 3,

par le SCAC et par le centre de recherches LASI  Littératures arts et sociétés en Italie (composante de LLACS Langues Littératures arts et cultures des Suds)

http://www.quartettourbano.it

Extraits vidéo du concert du Quartetto urbano à la salle Pétrarque

 

Chant de Sardaigne: Da cannu semmu nati, Choeur du Galletto di Gallura, Aggius Sardaigne, élaboré par le Quaretto Urbano.

you're not the initial who wants the best quality old fashioned paper writing organizations custom essay writing service reviews also you're looking for go back to or investigation papers writing service

Comments are closed.