Revue Notos

Narrations

Abitare le frontiere

di Vera Lucia de Oliveira

Afferma George Steiner che ogni lingua apre una specifica finestra sulla vita e sul mondo. E aggiunge: “Curiosamente, ci sono lingue che sembrano affacciarsi regolarmente sulle finestre aperte, mentre altre sembrano voltarsi verso il dentro e scrutare attraverso strette persiane.” (STEINER, p. 110) Queste parole mi paiono così adatte alle due lingue che mi abitano che mi sembra quasi che siano state scritte per me. In effetti, con una lingua mi affaccio sulla realtà del mondo e in essa mi immergo, con l’altra esploro l’anima e ogni anfratto buio della coscienza. Articolo completo

 

Dialogue sur le bonheur

par Matiah Eckhard

20150927_182625

 

 

 

 

 

 

 

La nuit bien trop fraîche leur rappelait le terrible évènement. Le monde entier aspirait à la mémoire et à l’affrontement avec le vide. Leur mère était morte mais ils étaient frères, ils l’étaient plus que jamais. Ils passèrent la nuit dans la maison familiale, cette maison où ils ont appris à vivre et à embrasser le métier d’homme dans l’innocence de l’habitude. Cette nuit d’insomnie et de tourments était aussi l’occasion d’échanges qui permirent la mise en œuvre d’un dépassement. Il n’est pas question d’un dépassement banal, fondé sur une simple et hâtive question de relativité, mais de tout autre chose. Lire tout le texte

 

 

Pasolini à Barile

barile

 

 

 

 

 

 

Un récit inédit de l'écrivain Anselmo Botte qui apporte des éléments nouveaux sur le tournage du film L'Evangile selon Matthieu de Pier Paolo Pasolini

 

Comments are closed.